3 femmes refusent de mettre un masque dans un Uber et harcèlent le chauffeur

0

A San Francisco, en Californie, trois clientes sont montées dans un Uber mais ont expressément refusé de porter un masque. Le ton est vite monté et les jeunes femmes se sont mises à tousser volontairement en direction du chauffeur. L’un d’elle a même tenté de voler son téléphone avant de lui pulvériser du gaz poivre. L’incident a été reporté à Uber qui a fermé le compte de l’utilisatrice. La police a également été alertée.

Partager sur Facebook

21 COMMENTAIRES

  1. kyle
    Invité

    respect a ce monsieur pour son sang froid a sa place j’aurais perdu mon calme et je l’aurais baffé

  2. D7D4
    Invité

    Rafale de phalanges dans sa face de grognasse et je la dégage de ma voiture par les cheveux en ayant pris soin de lui fourrer son téléphone dans le fion !

  3. Bob
    Invité

    2 bonnes gifles et un spartan kick dans la bouche règlerait facilement le problème

  4. Anonyme
    Invité

    c’était pour vous dire que ne tien pas a regarder cet vidéo. bonne soirée

  5. tito
    Invité

    J’aurais pris l’autoroute et j’aurais été les déposer 500km plus loin dans la nature.

  6. Bob
    Invité

    C’est quoi selon vous la meilleure option pour le chauffeur dans cette situation ?
    Cela aurait été des mecs, cela aurait été baston générale direct.

  7. Anonyme
    Invité

    La pire des races : elles font les nerveuses car elles savent que un homme ne les tappera pas et pourtant c’est tout ce qu’elles méritent selon moi.
    respect au sang froid du chauffeur.

  8. Jean Tleumann
    Invité

    3 raisons vivantes de nous faire regretter la journée mondiale de la femme. Honte à ces bouffonnes.
    Désolé Mesdames, mais ça me mets hors de moi, ce comportement d’irresponsables et de j’en foutistes.

  9. Ano
    Invité

    Génération teubé avec aucun respect pour les autres…
    Bravo!

    Le pire, c’est que ça dégaine son téléphone pour filmer et ressortir que le passage souhaité. Genre, j’ai été agressé par mon Uber… Tu m’étonnes.