35 COMMENTAIRES

  1. melpheos
    Invité

    C’est probablement une sélection mais ce n’est malheureusement probablement pas très loin de la réalité

  2. lego
    Invité

    ils sont tellement centrés sur eux-mêmes qu’ils ne connaissent rien au delà de leurs frontières. C’est affligeant. Il y avait aussi les vidéos de Jimmy Kimmel avec les gens questionnés dans la rue, du même niveau.

  3. Anonyme
    Invité

    Posez des questions de culture générales à des ados en France, vous allez être surpris. Du genre la Terre tourne autour du Soleil ?

  4. Anonyme
    Invité

    Je suis prof en Lycée et je peux vous assurer que moins de la moitié des secondes sont capables de faire 8 x 7 de tête sans se tromper. Le niveau devient affligeant.

    • Anonyme
      Invité

      Il y a des techniques qui favorisent (ou défavorisent) l’apprentissage des tables de multiplication.
      Ensuite il y a la pratique. Si dans notre quotidien on n’a pas besoin de calcul mental, on finira pas ne plus être capable de répondre à des multiplications simples.

      Par contre la connaissance de la géographie, c’est au delà du programme scolaire. On est sensé connaître au minimum les pays limitrophes au notre ainsi que les plus grands pays en terme de superficie ou les plus peuplés : Canada, Mexique, Brésil, Russie, Chine, Inde.

    • Grup
      Invité

      C’est simple, le niveau des élèves de 4e en 2019 en maths, est celui des élèves de 5e en 1995 (étude sortie en début de mois). Y a pas photo, on a bien mis en place un système éducatif nullissime…
      L’arrêt de l’IUFM a été une catastrophe en matière de formation des enseignants de maternelle et élémentaire.
      Et je ne parle pas du nombre en constante baisse d’enseignants qui ont passé le bafa et/ou eu une expérience avec les enfants avant d’envisager une carrière dans l’éducnat !
      Où sont les profs détachés de l’éducnat pendant les vacances scolaires qui encadraient des enfants sur leurs temps de vacances? Pouf, disparus depuis 20 ans…
      Bref, des profs qui ne sont plus là par vocation et qui ont passé le capes par défaut, j’en ai une quantité phénoménale dans mes amis de mon époque étudiante et ça n’aide pas, quelle que soit les politiques au-dessus et les changements de programmes à la noix.
      Car, en plus des petits cons (ce qui est le propre des ados depuis toujours, soit dit en passant) accrochés à leur smartphone (ça, c’est un vrai problème…), il y a trop de profs blasés qui refusent, par exemple, toute réelle évaluation de leurs compétences en dehors des pauvres inspections (on dit « rendez-vous de carrière », maintenant ^^) de 55 minutes, au total, 3 fois, 4 fois maxi pendant toute leur carrière!
      Je trouve ça dément.
      Bref, c’est pas un problème simple et les politiques « demi-molles » qu’on a depuis un paquet de temps ne changent rien, on se retrouve entouré de débiles même parmi les profs (je parle par exemple des « nunuches montessoriennes » en maternelle!) et, qu’on le veuille ou non, ça ne va pas ralentir…

    • ... Darwin ...
      Invité

      @grup: 100 fois d’accord avec toi….
      Et j’ajouterai la politique du : « surtout pas de vague » qui annihile le peu de respect que pouvait encore re inspirer l’institution….

  5. Basique
    Invité

    « toutes les générations disent que celle d’après fait n’importe quoi. Cliché! »