11 COMMENTAIRES

  1. Galeriste mélomane
    Invité

    Elle sait pas jouer à Chat c’est avant d’être touchée qu’il fallait courir.

  2. yeph
    Routard•••••
    Inscrit le 17/11/2014
    4650 pts

    Quand tu as peur il existe les deux extrême.
    – Sois tu fuis
    – Sois tu reste sur place et tu te chie dessus.

    Combien de personne traversant une route s’arrête lorsqu’il se rendent compte qu’ils vont se faire écraser ?

  3. Anonyme
    Invité

    C’est un ours noir, plus curieux et moins aggressif que le grizzly. Certes faut pas faire le heros, il peut toujours attaquer, mais en soit il y a moins de risques avec cette espece. S’il t’attaque il suffit de faire le plus de bruit possible, rester debout et lui faire face, il aura peur et s’en ira, contrairement au grizzly

  4. Bobby
    Invité

    Inconscience oui et non, si tu te mets à courir ça va juste attiser sa curiosité donc il va te courir après s’il ne se sent pas menacé …
    C’est une rencontre atypique mais peu de chance qu’il t’attaque s’il te rencontre par hasard sur une route, qui n’est pas un endroit « safe » pour lui, il est juste curieux comme on le voit avec le coup de patte.

    • Anonyme
      Invité

      Hello Bobby! La rencontre n’est pas si atypique. J’habite tout près de cette ville à Vancouver et il est fréquent de croiser des ours lors des randonnées voir parfois même en ville (dans ce cas-ci). Son réflexe de courir est certainement le pire des comportements à adopter car elle est se positionne en tant que « proie » et cela déclenche souvent une reaction de prédateur de la part de l’ours. Le mieux dans ce genre de rencontre est de garder son calme, se montrer intimidant (dans le cas d’un ours noir) et au possible éviter de croiser l’animal si on a l’occasion de le voir arriver . Courir, certainement pas! Elle a eut beaucoup de chance c’est certain. Pour compléter, les personnes vivant ici ont souvent à portée une bombe à ours comme dernier recours et j’ai vu qu’il y avait une pétition pour éviter que l’ours ne soit abattu par les autorités. Bàt.

  5. Nadine C
    Invité

    Il s’agit d’un ours noir, lequel ne s’attaque pas à l’homme contrairement au Grizzly, voire à l’ours brun- plus gros. Elle ne risquait donc rien aux si elle lui faisait sentir qu’il était en danger. Les ours noirs sont communs aux USA et il n’est pas par d’en rencontrer.