TOP COMMENTAIRES

  1. P31
    Routard•••••
    Inscrit le 30/09/2014
    2707 pts

    Les distances de sécurité ont forcément été respectées, puisqu’il s’agit de deux Robin Aircraft qui disposent d’un système automatique de guidage par GPS anti-télescopage et…

    Non en fait, j’en sais rien, j’y connais que dalle en avions.

  2. Cooper

    En fait sur les pistes en montagne le décollage se fait dans un seul sens, peu importe la direction du vent ( sens de la descente) les pistes sont assez pentues et les atterrissages se font dans l’autre sens ( en montée ) ce qui fait ralentir très rapidement l’avion une fois que le sol s’est substitué à la portance. ( que les roues touchent le sol..)

18 COMMENTAIRES

  1. P31
    Routard•••••
    Inscrit le 30/09/2014
    2707 pts

    Les distances de sécurité ont forcément été respectées, puisqu’il s’agit de deux Robin Aircraft qui disposent d’un système automatique de guidage par GPS anti-télescopage et…

    Non en fait, j’en sais rien, j’y connais que dalle en avions.

    • Anonyme
      Invité

      Bah, le problème premier est que peu importe l’avion ou l’aéroport, les avions décollent et se posent dans la même direction…(pour le côté « technique », les avions décollent et atterrissent avec le vent de face autant que faire se peut, car la vitesse du vent permet aux avions de décoller ou se poser à une vitesse plus faible).
      Là, celui qui part décolle dans le sens inverse de celui qui va se poser.
      Je sais pas lequel des deux a tort, mais y’en a clairement un des deux qui se plante de sens.C’est pour ça qu’il y’a des manches à air sur les aérodromes comme celui ci, pour savoir d’où vient le vent, et savoir dans quel sens décoller et atterrir.

    • Cooper
      Invité

      En fait sur les pistes en montagne le décollage se fait dans un seul sens, peu importe la direction du vent ( sens de la descente) les pistes sont assez pentues et les atterrissages se font dans l’autre sens ( en montée ) ce qui fait ralentir très rapidement l’avion une fois que le sol s’est substitué à la portance. ( que les roues touchent le sol..)

  2. Lucky
    Invité

    Les ombres, elles, n’ont pas eu le temps de s’eviter !!!
    C’était où ça @DN ?

  3. 7ced7
    Invité

    Plusieurs erreurs ici… un avion en contre sens est l’erreur numéro 1.
    Erreur numéro 2 : La priorité revient à l’avion le plus bas en phase d’atterrissage.
    Erreur numéro 3 : les distances de sécurité ne sont clairement pas respectées.

    Je penche soit pour un fake soit pour un problème de communication ou encore un défi totalement inconscient entre 2 pilotes ramolli du cerveau.

  4. Chris pilote VFR
    Invité

    Certes, l’opération semble assez peu maiîtrisée et décoller dans le sens d’atterrissage n’est pas vraiment une idée intéligente. Pourtant, c’est ce qui arrive de temps en temps pour les terrains non-contrôlés où les pilotes font du auto-contrôle (AFIS) via radio. Il y a de fortes chances que les pilotes ne sont pas compris ou ayant négligé l’écoute et la coordination radio.

    On organise souvent des Fly-Ins ou des Petits-Déjeuners Volants aux États-Unis où on met une grande quantité d’avions sur un terrain non-contrôlé. Donc, on doit vachement faire attention que tout se déroule sans accident par une densité de trafic hors du commun. Je ne suis aussi fait peur une fois lors d’un évènement similaire en Floride. Pour les vols à vue sans séparation (seulement voir et éviter) il n’y a pas de distance de sécurité prescrite (sauf éviter la collision et voler à une distance « suffisante »). On pourra dire c’était le cas, mais je ne suis pas sûr que tout était 100% sous contrôle et maîtrisé?

    • drlivingstone
      Invité

      Il a vraiment des « rageux » sur DN : ce commentaire reçoit du rouge alors que le mec donnes des explications limpides sur ce qui s’est probablement passé…
      Si vous ne voulez rien apprendre, ne réagissez pas !
      Comme quoi, pour certains, le savoir est une chose à éviter…