Un homme raye une Tesla et se fait griller par le mode sentinelle

0

Aux États-Unis, le mode sentinelle d’une Tesla a surpris un homme qui a rayé la voiture en passant à côté. Le propriétaire n’a pas hésité à poster la vidéo pour afficher ce rageux sur les réseaux sociaux…

Partager sur Facebook

17 COMMENTAIRES

  1. Loulou
    Invité

    C’est à cause de ce genre de personnes que l’humanite N’a plus de foie

    • Anne O'nyme
      Invité

      Je dirais que c’est l’alcool…
      (comprendront ceux qui peuvent)

  2. Anonyme
    Invité

    fake, le mec a pas de lunette de soleil sur le premier plan et en a sur le second.

    • tete de slip
      Invité

      C’est pas des lunettes de soleil… c’est ses narines^^

  3. unknown
    Invité

    On va pas commencer sur le terrain de l’écologie, mais quoiqu’il arrive résoudre un problème en apporte d’autres… il faut moins consommer d’énergie fossile? Ok pour l’électrique… et les batteries on fait comment? Il faut consommer moins de plastique? Ok et le sable qu’on va prendre au fond des océans pour faire du verre et du béton, détruisant des eco-systèmes entiers et je parle pas des conséquences sur les côtes à moyens / longs termes?! Et la déforestation pour le papier et le carton, qui détruit l’habitat de centaines d’espèces animales et de tribus qui étaient là bien avant nous et qui préservent leurs modes de vie depuis des millénaires… et les anti fourrures qui se plaignent qu’on exploitent les animaux pour leur peau (chose que l’on fait depuis des milliers d’années? Ils préconisent la fausse fourrure ou une bonne doudoune… ouai c’est fait à base de pétrole, celui la même que l’on va chercher dans les fonds marins et qui pollue les mers lors des marées noires, avec toutes les conséquences qu’on connaît… et qu’on voudrait arrêter d’exploiter pour nos voitures…

  4. unknown
    Invité

    Bref, c’est l’histoire du serpent qui se mord la queue! Je suis un peu ecolo (pas radical, je fais juste attention à mon impact sur cette planète en faisant quelques efforts), mais quand on y regarde de plus près, le problème c’est pas ce qu’on fait et comment on le fait… c’est juste nous… le simple fait d’être là et de ne pas seulement manger pour vivre, le fait d’exploiter les ressources naturelles, pour 7 milliards d’individus, a déjà un impact négatif… c’est tout simplement notre mode de vie depuis environ 200 ans le problème!