Un homme se sauve d’une électrocution pendant qu’il utilisait un nettoyeur haute pression

19

Un homme s’est sauvé de justesse d’une électrocution pendant qu’il utilisait un nettoyeur haute pression. Il s’est retrouvé avec le corps tétanisé mais a tout de même réussi à débrancher l’appareil de la multiprise qui se trouvait au sol. Quelle frayeur !

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. Anonyme

    L’intensité ne devait pas être très élevé pour qu’il puisse bouger et respirer.
    Effets du courant électrique alternatif en fonction de son intensité sur l’organisme humain :
    0,5 mA : perception cutanée
    5 mA : secousse électrique
    10 mA : contracture entraînant une incapacité à lâcher prise
    25 mA : tétanisation des muscles respiratoires (asphyxie au-delà de 3 min)
    40 mA pendant 5 secondes : fibrillation ventriculaire
    50 mA pendant 1 seconde : fibrillation ventriculaire
    2 000 mA : inhibition des centres nerveux
    Le jour où ça m’est arrivé, ça devait être du 25 mA, c’est le disjoncteur différentiel qui m’a sauvé.

19 COMMENTAIRES

  1. Anonyme
    Invité

    L’intensité ne devait pas être très élevé pour qu’il puisse bouger et respirer.
    Effets du courant électrique alternatif en fonction de son intensité sur l’organisme humain :
    0,5 mA : perception cutanée
    5 mA : secousse électrique
    10 mA : contracture entraînant une incapacité à lâcher prise
    25 mA : tétanisation des muscles respiratoires (asphyxie au-delà de 3 min)
    40 mA pendant 5 secondes : fibrillation ventriculaire
    50 mA pendant 1 seconde : fibrillation ventriculaire
    2 000 mA : inhibition des centres nerveux
    Le jour où ça m’est arrivé, ça devait être du 25 mA, c’est le disjoncteur différentiel qui m’a sauvé.

    • Anonyme
      Invité

      Techniquement c’est pas l’intensité qui passe dans le câble qui compte mais la tension.
      Avec u pour la tension r pour la résistance du corps.
      I =u/r pour déterminer l’intensite qui nous traverse.
      Et non celle présente dans le cable

    • Anonyme
      Invité

      @ Yeph,
      Non il n’y avait pas de secousse. Je ne peux pas dire combien de temp ça a duré, mais de longues secondes avec le bruit zzzzzzzzzzz…
      Le courant passait d’une main à l’autre, mes mains étaient comme collées à ce que je tenais, ma mâchoire très serrée, ma respiration bloquée, mes muscles tendus, je me pouvais pas bouger (j’étais debout contre une table).

    • Anobis
      Invité

      @yeph : En l’occurence, tu as totalement raison. C’est le principe même du differentiel. Tu ressens tout au plus une chataigne (comme quand tu touches une clôture électrique).
      Ici, notre Anonyme préféré a de la chance d’être encore en vie, et si ça lui est arrivé chez lui, je lui conseille de faire revoir vite son installation electrique !

  2. Quake
    Invité

    DN, « Un homme se sauve d’une électrisation ».

    L’électrisation est le passage d’un courant électrique dans le corps, provoquant des blessures plus ou moins graves. Couramment employé à la place de ce terme, le mot « électrocution » n’a pourtant pas le même sens : il désigne exclusivement les cas d’électrisation entraînant un décès.

  3. Smileman
    Invité

    Oui il est tiré d’affaire sur l’instant. J’espère qu’il aura eu la présence d’esprit de consulter un médecin et de faire analyser son sang. Beaucoup de gens électrisés meurent les jours suivant. Le sang ayant été électrisé noircit et ne remplit plus son rôle de transporteur d’oxygène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: