Remplacé à la 32e minute, un footballeur bouscule son entraineur et l’insulte (Bolivie)

17

Lundi soir lors d’un match de division 1 en Bolivie, l’entraineur du Nacional Potosi était mécontent du rendement de son équipe sur la pelouse de Sport Boys et a décidé de remplacer son joueur Thiago Santos. Furieux, le Brésilien a alors pété un plomb et a poussé son entraineur au moment de quitter la pelouse. Il a continué en l’insultant copieusement avant d’être calmé par ses coéquipiers. Le Nacional Potosi s’est finalement incliné 4-0.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. Booba

    L’entraîneur a fait preuve de professionnalisme en gardant le calme. Par contre, il doit se mettre au régime.

10 COMMENTAIRES

  1. Booba
    Invité

    L’entraîneur a fait preuve de professionnalisme en gardant le calme. Par contre, il doit se mettre au régime.

    • 8
      Invité

      DIXIT un avatar « BOOBA »
      Pour bouger son body y a UN KULT, mais pour bouger sa culture y a no body !
      Sur, y a moyen de te prescrire un régime à toi aussi…
      « B2OBA » mon petit ourson

    • 8
      Invité

      Je suis contre la violence, et on pourrait très bien imaginer la même scène avec une réaction saine d’un entraineur qui temporiserait l’incident.
      Mais là, la réaction de l’entraineur laisse peu de place au doute. Il n’a aucun ascendant sur son joueur. Il est pas du tout leader, et il s’est chié dessus !!!

  2. bilgoss
    Invité

    Sans excuser le joueur, si il ne voulait pas sortir du terrain, c’est qu’il estimait avoir encore beaucoup à donner. Il s’est senti frustré. Je préfèrerai toujours ça à des joueurs dont on voit vraiment qu’ils n’en ont rien à foutre, voir ceux qui ne veulent même pas descendre du bus ;)