Entraineur d’haltérophilie fou de bonheur

0

Cet entraineur laisse éclater sa joie lorsque sa protégée Maiya Maneza, jeune Kazakh participant aux championnats du monde, réussit à soulever la barre de 141 kilos. Sans aucune retenue !

C’est un bon celui-là !

Partager sur Facebook

Les commentaires sont fermés.