Ski extrême: profession casse-cou

0

Ski extrême: profession casse-cou
Au Menuires, Victor, 23 ans, gagne sa vie en s’éclatant : il fait le casse-cou hors-piste, sur des parois verticales, sous l’objectif d’un photographe. Pour cela, il est payé par une marque de vêtements de ski, qui lui verse 5000 € pour la saison. En échange, Victor s’engage à lui faire de la publicité, grâce aux photos spectaculaires publiées dans la presse spécialisée. Une vingtaine de jeunes Français exercent, comme lui, ce nouveau « métier ». Quels risques sont-ils prêts à prendre?

Partager sur Facebook

Les commentaires sont fermés.