Le créateur de la série Heroes s’explique sur la mauvaise saison 2

0

Le créateur de la série Heroes, Tim Kring, s’est confié au magazine Américain Entertainment Weekly la semaine dernière où il s’excuse de la mauvaise qualité de la saison 2, et explique pourquoi. Attention, spoiler, si vous n’avez pas encore vu la saison 2, certaines informations sont révélées.

Série Heroes

Un scénario sans rythme : « Nous pensions que le public voulait continuer comme la première saison – une escalade dans l’intrigue autour des personnages et la découverte de leurs pouvoirs. Nous (leur) avons appris à s’attendre à une certaine forme d’histoire. En fait, ils voulaient de l’adrénaline. Nous avons eu tort ».

Trop d’attente pour découvrir l’intrigue principal : « La prénomination de l’apocalypse nucléaire créait un contexte favorable à l’unification de toutes les histoires lors de la première saison ». Kring admet maintenant que le Volume 2 (les onze premiers épisodes de la saison 2) aurait été meilleur si la vision de Peter d’un Armageddon viral était apparue dans le premier épisode de la saison, plutôt que dans le septième. « Nous avons mis trop de temps pour arriver à l’intrigue générale », admet le créateur de la série.

Les nouveaux Heroes trop isolés : Monica (Dana Davis), Maya (Dania Ramirez), et Alejandro (Shalim Ortiz), « n’auraient pas dû être introduits dans des histoires séparées qui ne semblent pas reliées à la série. La façon dont nous avons introduit Elle (Kristen Bell) – en l’intégrant à l’histoire de Peter – est une manière plus logique d’ajouter de nouveaux personnages dans la série ».

Hiro dans le Japon du 17ème siècle trop longtemps : Son aventure comme guide pour Takezo Kensei s’est terminé au 7e épisode. Mais Kring reconnait que ça « n’aurait dû durer plus de trois épisodes. Nous n’avons pas donné assez d’histoires au public pour justifier le temps que nous lui avons accordé. »

Des histoires d’amour peu convainquantes : Kring regrette d’avoir mis Claire en couple et d’avoir forcé Hiro à tomber amoureux d’une princesse. « J’ai vu des histoires d’amour plus convaincantes à la télé, » admet-il. « En y repensant, je ne pense que les histoires d’amour soient fait pour nous. »

Le créateur de la série ajoute enfin : « Nous avons entendu les reproches, et nous allons y faire quelque chose ! »

Partager sur Facebook

Les commentaires sont fermés.