La mer est recouverte de déchets plastiques sur une plage de République dominicaine

43

Loin des décors paradisiaque de carte postal, cette plage de République dominicaine est complètement envahie par les déchets plastiques.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. Reaperdaddy
    Routard•••••
    Inscrit le 30/09/2014
    2065 pts

    putain ca fait mal au coeur…c’est pas encore demain qu’on va sauver la planète….

  2. Ed

    Tant que 100% des étendues d’eau ne seront pas recouvertes de déchets, je pense qu’on peut encore continuer à les jeter partout.

27 COMMENTAIRES

  1. Ed
    Invité

    Tant que 100% des étendues d’eau ne seront pas recouvertes de déchets, je pense qu’on peut encore continuer à les jeter partout.

  2. Reaperdaddy
    Routard•••••
    Inscrit le 30/09/2014
    2065 pts

    putain ca fait mal au coeur…c’est pas encore demain qu’on va sauver la planète….

    • Anonyme
      Invité

      Soit tu utilises le terme planète par automatisme en répétant ce que tu entends soit tu n’as pas réfléchis à ce que tu dis. Ces problèmes là ne concernent pas la planète, elle était là avant l’apparition de la vie et elle le sera encore quand la vie aura disparu. C »est surtout le problème des êtres vivants (biotope) et par conséquent de l’Homme puisque non seulement il en fait partie mais sa survie en dépends. Ne pas confondre la planète et l’environnement.
      Signé M. Jeussétou, professeur de la faculté de mon cul.

  3. Le coupable n'est pas celui que l'on croit
    Invité

    -> Conséquences de la tempête Beryl
    -> + Comportement des habitants des pays en développement

    « Selon les autorités dominicaines, ces tas d’ordures sont la conséquence de la tempête tropicale Beryl qui a touché le pays début juillet. « Avec la tempête Beryl, il y a eu beaucoup plus de précipitations que d’habitude. Tous les déchets de la ville de Saint-Domingue, jusqu’à la province de Monte Plata, se sont déversés dans la rivière Ozama, qui se jette ensuite dans la mer », explique Jose Miguel Cabral, responsable du nettoyage de la capitale. »

    « Pour l’organisme Parley for Ocean (littéralement, Pourparlers pour les océans) qui milite pour la réduction des ordures en plastique dans les océans, la scène n’a malheureusement rien d’inhabituelle.
    « Ce genre de chose arrive souvent quand il y a de fortes pluies ou des tempêtes, indique Cyrill Gutsch, président de l’ONG, au New York Times. Tout le monde utilise les rivières et les plages comme une poubelle. » »

    « Et ce phénomène n’est pas l’apanage de la République dominicaine. Il semble se reproduire partout sur les rivages de pays en développement. Rien que la semaine dernière, certains journaux évoquaient l’état de plages marocaines recouvertes elles aussi d’ordures »

    https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/28063/reader/reader.html#!preferred/1/package/28063/pub/40668/page/7

  4. Anonyme
    Invité

    Bon je vais stoper tout les jeans ecolos avant qu’il ne vienne pleurnicher en commentaires mais 100% d’entre nous participe à ce désastre même si tu fais le meilleur tri du monde tu y participe !

    • Anonyme
      Invité

      Rien qu’en pétant tu participes au réchauffement de la planète mais c’est sur qu’en disant que tout le monde participe à ca en sortant des exemples alarmistes ca va changer les choses XD ! Je fais le tri et j’essaye de respecter la planète le plus possible, des connards qui jettent leurs papiers ou leur mégots par les fenêtres des voitures j’en vois plein… C’est surement pas le mec qui tri dans sa cuisine qui participe à ca.

  5. Eric
    Invité

    En fait ces pays pauvre sont encore plus dégueulasse que nous, et après on a des écolos qui nous cassent les couilles au lieu d’aller éduquer le tiers monde !

    • Sus scrofa
      Invité

      pour les pays pauvres, à notre échelle de petits citoyens lambda, on ne peut pas faire quand chose.
      par contre ici, chez nous, on peut déjà commencer par utiliser des contenants en verre ou inox, réutilisables, mais pour ça il faudrait que toute la filière commerce alimentaire et vente de bouffe à emporter s’adapte à cette idée :
      le consommateur/client viendra avec son propre contenant réutilisable.
      il y a forcement des solutions à trouver (s’inspirer, entre autre, de la vente en ‘vrac’ dans le magasins bio)

  6. yeph
    Routard•••••
    Inscrit le 17/11/2014
    4169 pts

    C’est leur problème, ils reçoivent ce qu’ils (et leur voisins) jettent dans la mer.

  7. Macfly
    Routard•••••
    Inscrit le 08/06/2015
    1518 pts

    Tiens y a un seau a la fin de la vidéo … on peut déjà commencé a ramasser . . .

  8. moi
    Invité

    En même temps la-bas c’est comme ça partout.
    Ils n’ont aucunes éducation sur l’écologie.
    Le bord des routes sont des décharges continues. Ils jettent tout dehors et s’en moque de l’écologie.
    Je n’invente pas, j’ai beaucoup voyagé la-bas (et je n’ai rien jeté par terre !)

  9. moussaillon
    Invité

    En 2019 Tous les ustensiles de pic nique ne seront plus en plastique ! Mais tant que l’on ne s’attaquera pas à la base . Nous sommes tous responsable mais ……..Les fabriquent de toute matière sont les premiers responsable . Dans les années 70 80 nous enfants nous ramassions les bouteilles de verre pour les consignes . Les gens sont négligents car il n’y a pas d’échange . Plus de courrier pour les administration , mais on paie plus et toujours plus chère . Tous responsable mais c’est le mérite à tous les niveaux des sociétés qui a disparu . Dans ce chaos planète-air il n’y à plus de responsable que la conscience de chacun . Je pense qu’il est déjà trop tards dans la mesure ou il n’y à que du blabla sans action . On continu de pollué en nous faisant payer l’air comme l’eau tout en continuent à nous détruire grasse à l’argent dieu du temple . L’homme n’est qu’une erreur de la nature , car aucun ètre vivant dans la nature ne ce détruit lui mm .