60 000 tentes d’une valeur de 1 million d’euros sont abandonnées sur place après un festival

37

En Angleterre, les organisateurs du Reading Festival se retrouvent avec 60 000 tentes abandonnées à la fin de l’événement. La valeur totale de ces tentes avoisine le million d’euros mais si certaines sont données à des associations et à des SDF, la plupart sont détruites. Les festivaliers payent leur entrée à un prix exorbitant (environ 250 euros) pour ne pas avoir à faire le ménage derrière eux.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

32 COMMENTAIRES

  1. Writing Festival
    Invité

    1 million d’€ divisé par 60 000 tentes = 17 € par tente en moyenne… J’y crois moyennement
    En revanche, 60 000 entrées à 250 € = 15 millions !
    Une bien belle sommes que les SDF n’auront pas…

    • toto
      Invité

      j’achetes une voiture = 20 000€ une bien belle somme que les Sdf n’auront pas. C’est débile votre raisonnement.
      Au contraire sans ce festival les Sdf n’auraient rien eu.

    • Izno
      Routard•••••
      Inscrit le 01/10/2014
      2961 pts

      La débilité du raisonnement me fait vraiment peur après on s’étonne que Mélanchon arrive à plus de 20% des suffrages… Avec des moutons décérébrés soumis de ce calibre oO

    • Anonyme
      Invité

      @Izno Je ne savais pas que les gens qui avaient voté pour Mélenchon étaient tous des moutons décérébrés…
      A preuve du contraire c’est Macron qui a été élu, et on en récolte les fruits aujourd’hui, j’espère que tu as beaucoup d’argent pour pouvoir apprécier la suppression de l’ISF ^^, te moquer de l’augmentation de la CSG, de  » l’ effort  » demandé aux retraités, de la dilapidation de nos biens-entreprises nationaux…
      Au contraire je dirais que ce sont les gens qui ont voté pour Macron ( peu..) et ceux pour Le pen qui nous imposent ce néo libéral aux formidables réformes… Bon faut dire il a bien été aidé par les médias, détenus à 90 % par des grands groupes industriels et financiers…Tout ce petit monde : journalistes du système, patrons du capital-d’industries , politiques de droite ou de gauche sympathisants de ces doctrines du  » tout privé-état coquille vide  » se réunissent tous les mois pour discuter aux dîners du  » Siècle  » mais tout cela est parfaitement normal…En France il n’ y a absolument pas collusion entre politiques journalistes et patrons, capital, pas du tout du tout, c’est bien ça permet une vie politique saine, sans affaires ni corruption, le tout avec des journalistes indépendants qui n’influencent vraiment pas mais alors vraiment pas l’ opinion des gens… regardez 2 sec quels sont les intervenants économiques qui passent à la téloche : toujours les même depuis des années…tous sympathisants des thèses libérales, vantant tous la nécessité des réformes…
      Toujours le même système, les même gens, et les gens qui ne font rien, qui ne sortent pas dans la rue…Tout va bien t’as raison…
      55 milliards de dividende versés aux actionnaires c’est autant en moins pour l’emploi, salaires et l’investissement !
      70 milliards de fraude…on en fait des choses avec 70 milliards

    • Izno
      Routard•••••
      Inscrit le 01/10/2014
      2961 pts

      Le communisme c’est être généreux avec l’argent des autres, c’est facile. Perso Macron c’est toujours mieux que Melenchon dsl. Moi je te dit si un jour ce mec passe ca simple élection c’est 80% des riches qui se cassent et des sociétés qui délocalisent après tu peux dire osef bon débarra sauf qu’une fois qu’il y aura que des pauvres bonne chance pour financer chomage, rsa, etc
      Après tu peux interdire la circulation des biens et des personnes pour éviter cela et la je te dit bravo on a définitivement pas les mêmes valeurs !

    • Izno
      Routard•••••
      Inscrit le 01/10/2014
      2961 pts

      Les employés ont cas devenir actionnaire dans ce cas c’est quoi votres problèmes avec les actionnaires ? les mecs investissements des ronds dans une boite si elle coule ils perdent leur frique c’est normal mais si ca marche ils vont se faire foutrent ?

  2. minato
    Invité

    Pour y avoir était en 2014 je comprend que certain abandonne leur tente, faut comprendre que pour accéder au festival il n’y a qu’une seule entré après selon la couleur de la zone que tu a choisis pour camper y a moyen de se retrouver a un bon kilomètre voir deux si tu choisis le plus loin( soit tu est a proximité de l’entrée soit des scènes).
    Donc le premier jour cava encore mais au bout de trois jours de chouille quand il faut tout ranger pour le peu qu’il a plu pendant une journée, ta tente est dégueulasse faut faire deux kilomètres dans 15 centimètres de boue avec encore deux grammes dans le sang avec ton sac ou ta valise ton matériel de camping.

  3. Kalimucho
    Invité

    C’est pas le seul festival dans ce cas en Angleterre.
    J’ai déjà participé avec une opération pour la récupération des tentes pour les donner aux sdf. C’était au BOOMTOWN proche de Portsmouth. Le pire c’est que la plupart des tentes sont inutilisable car les mecs s’amusent à sauté et défoncer les tentes juste avant de partir. Sur place on se rend compte des sommes qui sont perdues, on trouve des tentes toutes neuves et même une montagne de duvets en parfait état, des chaises pliantes de camping aussi etc.
    Le pire c’est qu’on est seulement arrivé après la fin du festival donc on a pu profiter de rien..

  4. bobi
    Routard•••••
    Inscrit le 21/02/2016
    1632 pts

    60 000 , heu c est juste n’importe quoi , si y en a 6000 c est déjà bien , et a vu d’œil je dirais plutôt 600 …

  5. G-Power
    Routard•••••
    Inscrit le 16/12/2016
    4011 pts

    Dans les années 60 et 70, les gens étaient naturellement responsabilisés dans les festivals… maintenant, c’est devenu une belle bande de bras cassés.

    • drlivingstone
      Invité

      C’est surtout que, dans les années 60/70, ces festivals étaient là pour faire émerger la culture pop, et non pour faire du pognon !
      Aujourd’hui, ces grands festivals sont hors de prix pour le péquin lambda, sauf à faire des sacrifices dans sa vie quotidienne pour se payer 3 jours de fête (250 livres de droits d’entrée + déplacements + nourriture + BOISSONS + beuh + matos abandonné)…
      Burning Man, autre exemple, c’est devenu un bizness avec une entrée à environ 400 $…
      Les bobos qui font la fête et qui paient aussi cher sont capables d’exiger ce grand ménage et laissant tout derrière eux…
      et par ailleurs, ils viendront se prétendre écolos, éducation alternative et tout ça…
      Un seul mot : hypocrisie.

  6. Anonyme
    Invité

    Pas mal de déchets dans ces festivals et parmis eux t’en a qui vont pas se gener pour faire la morale sur l’importance de l’écologie en soirée

  7. Heinrich
    Invité

    Il faut déjà être dans un certain état de déliquescence intellectuelle pour « faire la chouille » pendant trois jours non stop. Un ramassis de toxicomanes, d’alcooliques, de désœuvrés en tous genres… Ce n’est pas un festival, c’est un camp de réfugiés, ça !
    Et ça ose couiner pour 2 malheureux kilomètres…!?! Pour ce manque de civisme caractérisé, j’aurais bien laissé tombé une allumette sur chaque tente, au matin du troisième jour, quand les épaves y sont encore échouées. Ainsi, tous les déchets auraient été incinérés sur place…