Un mécanicien vole un avion et s’écrase volontairement 1 heure plus tard (Seattle)

16

Vendredi soir à Seattle (États-Unis), un mécanicien travaillant pour la compagnie aérienne Horizon Air a volé un avion Bombardier Q400 à l’aéroport international de Seattle-Tacoma et a réussi à décoller quelques secondes plus tard. L’homme de 29 ans a effectué plusieurs figures acrobatiques avant de s’écraser volontairement. L’homme n’a pas survécu et n’a pas fait d’autres victimes. Deux avions militaires F-15 avaient surveillé son vol mais ne sont pas intervenus dans le crash.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. Rider
    Branleur••••
    Inscrit le 19/06/2018
    122 pts

    Pour un « mécanicien » il a plutôt bien gérer le looping !!
    L’atterrissage est à revoir..^^

  2. Anonyme

    Il n’y a qu’un question en faite.

    Et je vais te répondre, il était employé de la compagnie et avait accès aux avions, aucun dispositif de sécurité n’a été enfreint. Avant de partir avec l’avion évidemment… Mais je te laisse essayer de stopper un avion.

13 COMMENTAIRES

    • Anonyme
      Invité

      Il n’y a qu’un question en faite.

      Et je vais te répondre, il était employé de la compagnie et avait accès aux avions, aucun dispositif de sécurité n’a été enfreint. Avant de partir avec l’avion évidemment… Mais je te laisse essayer de stopper un avion.

    • Anonyme
      Invité

      Ce n’était pas un mécanicien, mais un BAGAGISTE…
      Visiblement, il avait des compétences inexploitées. En plus un bel homme l’air sympathique. C’est malheureux.

      En écoutant l’enregistrement des conversations entre lui et la tour de contrôle, il n’avait aucune mauvaise intention de nuire à qui que ce soit.
      A départ il voulait joindre la frontière du canada, mais il s’est rendu compte qu’il n’aurait finalement pas assez de carburant pour la distance prévu.

      Il semblait craindre la prison à vie pour ce coup de folie et après s’être excusé pour le mal qu’il allait faire à ses proches, il a espéré que son geste ne gâche pas la journée du contrôleur aérien.

      Il s’est craché après avoir épuisé les réserves de carburant.

  1. Anonyme
    Invité

    Ce n’était pas un mécanicien, mais un BAGAGISTE, sans brevet de pilotage.
    Visiblement, il avait des compétences inexploitées. C’est malheureux.
    En écoutant l’enregistrement des conversations entre lui et la tour de contrôle, il n’avait aucune mauvaise intention de nuire à qui que ce soit.
    A départ il voulait joindre la frontière du canada, mais il s’est rendu compte qu’il n’aurait finalement pas assez de carburant pour la distance prévu.
    Il semblait craindre la prison à vie pour ce coup de folie et après s’être excusé pour le mal qu’il allait faire à ses proches, il a espéré que son geste ne gâche pas la journée du contrôleur aérien.
    Il s’est craché après avoir épuisé les réserves de carburant.

  2. drlivingstone
    Invité

    c’est quand même malheureux, la bêtise… ou la psychose ?
    dès lors que l’avion a commencé à rouler, il s’est retrouvé délinquant au niveau fédéral. la prison était quasi-certaine.
    et quand il a décollé, tout était perdu pour lui (sans doute quelque chose comme 15 ans en pénitencier fédéral).
    il n’avait presque aucune chance de pouvoir quitter l’espace aérien US et les canadiens l’auraient de toute façon immédiatement arrêté et extradé à son atterrissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: