TOP COMMENTAIRES

  1. Grup

    Tout à fait. On le voit bien en ce moment avec les champs laissés à nus après les moissons.
    Un orage et ces champs perdent 1 cm de terre végétale rendant nécessaire l’ajout ultérieur d’intrants pour maintenir les niveaux de productivité sur des sols toujours plus pauvres quand la nature ferait si bien le travail…
    Ce qui est néanmoins positif, c’est la multiplication des bonnes pratiques liées au nombre de conversion d’agriculteurs vers le bio (même si ce n’est pas toujours par conviction pour certains « opportunistes »!)..

  2. Miaou

    Paysan: Jachère ne veut pas forcément dire laisser la terre à nue, bien au contraire. Tu peux laisser ta terre se reposer en y cultivant des engrais verts, ce ne sera que mieux !

16 COMMENTAIRES

    • Ed
      Invité

      @Anonyme Un jour, si tu vis une inondation en ville, tu regardera de très près les caniveaux et les égouts, tu comptera ensuite jusqu’à 60sec, la suite c’est ton instinct de survie qui va prendre le relai, il le fera quand 4 à 10 voiture d’environ 1 à 2 T arriveront vers toi porté par le courant comme tes playmobils quand tu jouais enfants.

    • José la moustache
      Invité

      Si ces systèmes captaient 100% des eaux de pluie, tu aurais raison Anonyme.

      Hélas comme Ed te l’a imagé ce n’est pas le cas.

      Je note quand même ta reconnaissance pour le fait de t’instruire. :)

  1. yoyo25
    Invité

    ce qui est stupéfiant, c’est comment la terre est diluée, après on se plaint du lessivage des sols, toujours plus pauvres…qui nous donne des produits toujours plus pauvres, pour une santé, toujours plus pauvre.

    • Grup
      Invité

      Tout à fait. On le voit bien en ce moment avec les champs laissés à nus après les moissons.
      Un orage et ces champs perdent 1 cm de terre végétale rendant nécessaire l’ajout ultérieur d’intrants pour maintenir les niveaux de productivité sur des sols toujours plus pauvres quand la nature ferait si bien le travail…
      Ce qui est néanmoins positif, c’est la multiplication des bonnes pratiques liées au nombre de conversion d’agriculteurs vers le bio (même si ce n’est pas toujours par conviction pour certains « opportunistes »!)..

    • Paysan à peine smicar
      Invité

      1) Donc la jachère appauvri la terre ?
      2) Pour parler d’agriculteur opportuniste j’espère juste que vous n’êtes pas de ceux qui achète en grande surface sous emballage plastique des fraises BIO en plein hiver.

    • Miaou
      Invité

      Paysan: Jachère ne veut pas forcément dire laisser la terre à nue, bien au contraire. Tu peux laisser ta terre se reposer en y cultivant des engrais verts, ce ne sera que mieux !

    • drlivingstone
      Invité

      @anonyme : excellente référence. ils sont aussi sur facebook. mais ils nous font aussi comprendre que la conversion au bio ne signifie pas forcément restauration de la qualité des sols : il y a aussi de l’agriculture bio industrielle ! derrière les appellations, il y a une diversité considérable de réalités…

    • Grup
      Invité

      @Paysan à peine smicar :
      1) Même réponse que Miaou; certains sèment dès que possible du trèfle. Un peu d’azote, ça peut pas faire de mal en plus de fixer la terre, d’améliorer la pénétration de l’eau, de favoriser la vie à tous les niveaux plutôt que de laisser la terre cuire au soleil…
      L’idée est de considérer qu’on abime la terre en lui faisant donner artificiellement plus que ce qu’elle aurait donné « naturellement » sur une surface donnée. Il convient donc ensuite de « réparer » le sol en l’aidant à se régénérer. La jachère est bonne mais on peut l’améliorer et considérer que la reprise d’une couverture végétale est cruciale donc aussi urgente que la moisson elle même.
      Beaucoup d’agri tradi se contrefoutent de leur terre une fois la paille rentrée. Quant à une reprise naturelle de la végétation, avec les systémiques qui étaient dans les cultures, y a que de la merde qui repart dessus et les auxiliaires, tu peux toujours rêver, les vers ne reviennent pas comme ça. Ils attendent que la pluie lave la couche de terre « salie », pour recommencer dès que possible avec leurs semences « monsanto super résistantes à tout ». Super… Par contre, ils oublient qu’ils perdent du « capital écologique » avec ces méthodes court-termistes
      2) J’ai 1,5ha, je suis sur une agriculture vivrière/familiale 100% respectueuse de l’environnement, pas de mécanisation (pas terro les fraises cette année, j’ai sacrifié l’arrosage de mes petits fruits) donc non, je ne suis pas concerné par le bio « indus ». J’ai la chance d’être entouré d’agris en bio depuis 10 ans donc circuits ultra-courts pour ce que je ne produis pas, on fait nos yaourts et tout. J’ai même des champignons dans mon jardin-forêt (environ 60 espèces de petits fruits, lianes et fruitiers différents, du paw paw au figuier de Barbarie, pacaniers, houblons->bière^^, gojis…). Je creuse actuellement deux mares pour récupérer mon trop plein d’eau de pluie (je suis en phase de potabilisation, chut) afin de pouvoir ensuite irriguer en goutte à goutte si possible sans pompe (merci la pente) et sans prélever dans mon ruisseau « pourri » par un producteur de porc en amont. L’année prochaine, on installe une basse-cour et si j’ai fini tous mes chantiers, je clôture pour mettre des moutons et un âne pour bosser. Donc je crois que je ne suis pas de ceux que tu cites mais je fréquente quand même les supermarchés et il m’arrive d’acheter du bio dont je ne connais pas l’origine… My bad.
      Je parle de ces agris qui passent au bio pour faire plus de marge mais continuent de mettre du glyphosate dans leur jardin personnel parce qu’ils ne veulent pas désherber à la main et que ça fait plus propre… Genre.
      3) Pour finir, je suis sincèrement désolé que tu sois à peine smicard si tu te préoccupes de la manière dont tu fais ton travail et de ton impact sur la valeur « écologique » de tes terres… Tu produis quoi? En bio? Dans quel coin?
      @drlivingstone :
      Tout à fait, rien n’est simple. Les labels ne sont pas assez lisibles et connus. Niveau littérature, il y a Pierre Rabhi, également ;)

  2. Clark
    Invité

    1 pour les bourgignon ils avaitent fais cette vidéo il y’a des années dans un champs en expliquant que les pesticides détruisent la vie dans la terre et qu’elle se compacte ce qui cause des inondations dans le sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: