Un homme affirme qu’il n’est pas un homme et qu’il n’est pas Blanc

62

Lors de l’émission Arrêt sur Images, Daniel Schneidermann a fait une remarque sur l’absence de femme sur sur plateau mais un des invités a affirmé qu’il n’était pas un homme autant qu’il n’est pas Blanc. Arnaud Gauthier-Fawas, administrateur de l’Inter-LGBT, se définit comme «  »non-binaire » ».

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. :?:

    Moi je suis une courgette bleue asiatique qui mange du poulet car anti-spéciste. Merci de respecter mon identité!

61 COMMENTAIRES

  1. Anonyme
    Invité

    nous casses les burnes avec ca ! t’es un homme ou une femme, point barre.
    Après dans sa logique en gros on n’est pas sur terre, tout ca juste par apparence on défini la terre ?
    Le genre de mec (après qu’il est un vagin ca le regarde, moi je vois un homme.) super relou qui crois tout savoir …

  2. dd
    Invité

    Je suis contre toute discrimination. Que l’on soit Gay, Lesbienne, nain, noir blanc peu importe. Si on a bon cœur on a notre place sur cette terre et puis même si on a pas bon cœur après tout .
    Mais là c’est trop.
    La LGBT fait du bon travail la plupart du temps. Après il y a des ratés et c’est normal. En revanche il faut que des assos, comme celle citée ci-dessus, se rendent compte de l’opinion et de l’image que ce genre d’individus renvoient d’elles auprès du public.
    C’est une forme de fanatisme qu’exprime ce Monsieur. Pour moi se sont des radicaux qui font reculer certaines causes, libertés et discréditent un combat. Que se soit le combat de la liberté sexuelle ou du racisme.
    Ne tombons pas dans la surenchère du puritanisme.

    • Dragspeed
      Invité

      « gauchiasserie », déjà ça transpire l’intelligence et la maturité à toute épreuve… Et toujours aucun rapport ni aucune argumentation, juste des piques gratuites de mec remplie de haine envers son prochain qui ne fait que provoquer, si seulement on vous voyais l’ouvrir dans la rue, on pourrais vous jeter des pierres dans la tronche jusqu’à comprendre qu’à force de détester tout et tout le monde c’est le monde entier qui vous déteste, mais il faut du courage et ça, le genre de personne comme toi ne le trouve que caché derrière son PC.
      Bref, on vois que Marine à laisser des traces sur les cons en France …

  3. AnonymeU
    Invité

    Le problème avec les LGBT c’est qu’ils surfent justement sur les stéréotypes sexuels pour définir leur genre à la con tout en fustigeant l’existence des stéréotypes sexuels.
    Ils amalgament le genre biologique (XX ou XY) et le genre social (qui englobe les traits de caractères et les comportements sociaux et sexuels) et veulent que leur genre sociale soit prépondérant au genre biologique.
    Hors, à ce compte là, il y a autant de genre que d’individu. On est tous un peu en dehors des stéréotypes comportementaux attribués en fonction de notre sexe biologique.

  4. pouetpouet
    Routard•••••
    Inscrit le 30/09/2014
    1407 pts

    Non seulement cet humain ne semble pas voir clair dans une glace, mais ce qui me choque/désespère/m’énerve, c’est qu’en plus il se permet d’être scandalisé d’être qualifié à première vue d’homme.

    Alors OK, tu ne te sens ni homme, ni femme (quoi alors ?), mais pourrais tu réagir un poil plus naturellement vis a vis du présentateur en te mettant à sa place ?

    « les hypothèses suffisantes les plus simples sont les plus vraisemblables »

    • Anonyme
      Invité

      il respecte juste les codes de la théorie du genre qu’on enseigne à nos enfants. Dans une génération, trouver ça anormal sera puni par la loi et tout le monde applaudira quand on mettra le « na.zi » en prison.

    • Anonyme
      Invité

      Oui mais sous prétexte de « combattre les discriminations » ils feront passer des loi « anti transphobie » « anti non-binairophobie » « and pédophilophobie » et tes enfants à qui on aura rincé le cerveau dès la petite enfance applaudiront des deux mains quand on mettra « les naziis cisgenre » (c’est à dire les gens normaux) en prison.

  5. Prince Culcul
    Invité

    « les hypothèses suffisantes les plus simples sont les plus vraisemblables »
    Seulement si elles sont reprisent dans un contexte géographique, les différentes cultures n’arborent pas les mêmes principes que d’autres, tant sur les plans de l’éducation normale, que la politique ou les rapports à l’autre, et donc les hypothèses qui peuvent sembler êtres les plus plausibles, ne seront décrétés comme telles, que par ceux qui ont été influencés par tel ou tel milieu environnemental, similaire à la pensée du/des théoricien(s).
    Selon moi.

    • pouetpouet
      Routard•••••
      Inscrit le 30/09/2014
      1407 pts

      Ok soit, mais rien ne sert de s’enflammer si la personne en face de toi a prit le chemin le plus simple/logique.

      Alors quoi, on va vivre dans la terreur de froisser son interlocuteur de peur de l’appeler monsieur ?????????

    • Prince Culcul
      Invité

      Ca serait triste c’est vrai, et je ne suis pas d’accord non plus avec cette pratique, je ne la condamne pas non plus, j’ai appris à accepter les autres tels qu’ils sont, et crois moi il m’a fallu des années, et de l’expérience dans des domaines où tu rencontres les plus grosses raclures vivantes, mais j’en suis là, à aimer les gens, pour ce qu’ils sont, avec leurs folies, leurs défauts, leurs sourires et même leurs opinions incompréhensibles pour beaucoup, même pour moi.
      En somme, la vérité des uns n’est pas celle des autres, et c’est ce qui fait aussi, que même si le ton employé est néfaste, la réponse est juste douce et parfaite pour ne clôturer la conversation, tant que les gens dialogues, il y aura des points de vues qui changeront, et beaucoup, trouverons le juste milieu.
      J’ai aimé parler avec toi ;) à bientôt.

  6. Bernard
    Invité

    « Je ne suis pas un homme monsieur… »
    Donc son principe de m… doit s’adresser qu’à lui ? Et si le mec à qui il s’adresse se définit comme non binaire également, ni monsieur, ni madame ? Il a pas réfléchi beaucoup avant d’inventer sa connerie.

    • Anonyme
      Invité

      Blanc ça veut dire raciste dans sa tête de dégénéré. Enfin, on ne peut que difficilement lui en vouloir, on enseigne à nos enfants à détester notre propre pays depuis des décénnies.

  7. Anonyme
    Invité

    Voilà où nous mène la victimisation permanente. Comme l’homme blanc hétérosexuel est accusé par les mondialistes de tous les maux de la Terre pour le forcer à accepter la destruction de son identité par le multiculturalisme, ce malade mental doit se définir par opposition. Comme il se considère comme une victime il ne peut ni être blanc ni être un homme ni être hétérosexuel. Donc si on poussait l’interview 10 minutes de plus on apprendrait que sa grand mère est morte à Auschwitz et qu’il sort avec un migrant sauvé en Méditerranée.
    Bref, le gauchisme est une maladie mental.

  8. Moi
    Invité

    L’evolution humaine a atteint son apogée…maintenant nous redescendons.. gare aux genoux bientot,nous remarcherons à 4 pattes.Ce type a dejà sauté plusieurs barreaux,il file vers le bas à la vitesse de l’eclair

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: