Une femme appelle le SAMU mais n’est pas prise au sérieux, elle décède quelques heures plus tard

59

Le 29 décembre dernier, une jeune femme de 22 ans a appelé le SAMU de Strasbourg pour de fortes douleurs au ventre. Une opératrice l’a prise en charge mais ne l’a pas du tout prise au sérieux et lui a conseillé d’appeler SOS Médecins sur un ton très méprisant. Naomi Musenga est décédée quelques heures plus tard à l’hôpital, après avoir fait deux arrêts cardiaque. L’autopsie a révélé que sa mort était dûe à un syndrome de défaillance multiviscérale (SDMV) sur choc hémorragique. Le parquet de Strasbourg a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire pour « non-assistance à personne en péril ».

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. Ono

    La première femme pompier est tout aussi responsable voir plus , Elle Décrédibilise l’appel dès le début ….

  2. Zeus

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis. Mais ce que l’on lui reproche c’est le ton utilisé. Elle n’avait pas à lui parler comme cela, elle aurait pu simplement couper cours à la discussion sans se moquer ou carrément l’engueuler. Je suis sur qu’elle lui aurait répondu normalement, l’histoire n’aurait pas eu autant d’ampleur. Je ne dis pas que c’est un boulot accessible à tous, moi mème je ne pourrais pas le faire, mais si tu n’as pas la patience pour, tu changes…ce n’est pas parce que c’est difficile , que tu peut tout te permettre, il y a des vies en jeux.

53 COMMENTAIRES

  1. Anonyme
    Invité

    Allez-y , continuez de voter pour des ultras de la rentabilité, pour des comptables sectaires qui font de tout une marchandise . Continuez de vouloir moins de service public, moins de médecins moins d’infirmiers, continuez de râler contre de faux prétextes, et ces situations deviendront quotidiennes . Marche ou crève , c’est ça que vous faites en votant Macron/Fillon/Le Pen .

  2. Incognito93
    Invité

    Nan mais j’hallucine !!!! cette opératrice doit absolument changer de métier !!!
    !!!! C’EST UN DANGER PUBLIC !!!! ok il y a des appels bidon ok mais c’est pas une raison pour généraliser

  3. sergio
    Invité

    Le problème c’est que beaucoup de gens jouent à pierre et le loup avec le samu et ils reçoivent beaucoup d’appels farfelus… j’allais taper ça jusqu’à avoir entendu la fin de la conversation… la nana est remontée par sa collègue et elle n’écoute pas la personne au téléphone qui as l’air ,c’est vrai en grande souffrance… elle ne se donne même pas la peine de faire a moitié son travail. elles auront toutes deux ça sur la conscience et j’espère qu’il y aura des répercussions…

    • Anonymeu
      Invité

      Quand bien même qu’il y ait des abus, factuellement, on a ici :
      une jeune femme, qui a de la fièvre, qui parle d’une voix fébrile, qui se plaint de douleurs intenses au ventre, qui aurait ses règles* et répète qu’elle se sent mourir.
      * les règles pourraient tout aussi être des saignements pendant une grossesse non connue.

      –> juste avec ses éléments, ça peut être (entres autres) :
      une grossesse extra utérine,
      une torsion des annexes (qui est une torsion de l’ovaire et parfois de la trompe de Fallope, qui interrompt l’apport sanguin de ces organes),
      un volvulus (qui est la torsion d’une anse intestinale aboutissant à une interruption de la vascularisation),
      une occlusion,
      une rupture de gros vaisseaux,
      un choc septique…

      qui sont des urgences vitales.

      Il faut savoir que la femme du SAMU qu’on entend n’est pas médecin, c’est pourquoi le protocole veut qu’avec les éléments qu’elle avait, elle se devait prendre avis auprès d’un médecin.

  4. Pipo
    Invité

    Vous me faites rire (pas vraiment en fait) à juger a posteriori. Facile maintenant qu’elle est décédée.
    Gardez en tête que ces gens font des gardes de malades tout le temps, bien plus que les 8h quotidiennes de la majorité d’entre nous… Gardez en tête que dans ces gardes ils se tapent un nombre incommensurables de bouffons qui appellent pour commander un taxi ou une pizza et qu’entre ces appels faits par des raclures de bidet complètement débiles ils ont des vrais trucs bien lourds à gérer avec peu d’effectifs et une pression de malade mental.
    Alors je connais pas les détails dans ce cas (mais vous non plus), mais si elles sont trois pauvres interlocutrices sur le plateau à gérer les appels du département en pleine nuit il faut carburer, et des fois et prendre des décisions. La fille avait mal au ventre mais n’était pas capable d’expliquer que c’était différent de ses menstruations ou d’une gastro, bah en effet c’est SOS medecins dans 99% des cas.
    Oubliez pas qu’il y a nombre d’abrutis qui appellent le samu pour apporter un doliprane donc c’est triste mais elle a d’abord payé pour la connerie de milliers de français comme vous. Sil’interlocutrice n’avait pas à gérer des assistés en permanence elle aurait pu réagir différemment.
    Ce job est psychologiquement hyper dur, j’aimerai vous y voir mais c’est plus facile de la mettre au bûcher alors allez-y faites vous plaisir si ça vous donne l’impression d’améliorer les choses.

    • Zeus
      Invité

      Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis. Mais ce que l’on lui reproche c’est le ton utilisé. Elle n’avait pas à lui parler comme cela, elle aurait pu simplement couper cours à la discussion sans se moquer ou carrément l’engueuler. Je suis sur qu’elle lui aurait répondu normalement, l’histoire n’aurait pas eu autant d’ampleur. Je ne dis pas que c’est un boulot accessible à tous, moi mème je ne pourrais pas le faire, mais si tu n’as pas la patience pour, tu changes…ce n’est pas parce que c’est difficile , que tu peut tout te permettre, il y a des vies en jeux.

    • Realiste
      Invité

      Et changer de travail tu connais???si tu ne supportes pas la pression et tout le tralala que tu racontes change de boulot au lieu de negliger ce que tu fais(surtout dans le domaine des urgences)elles sont en tort un point c’est tout,non assistance a personne en danger et interdiction d’exercer a vie!!!

    • ALATAQ
      Invité

      Je ne vois pas le rapport entre la pression que subissent le personnel de ce service, le nombres d’appels très important par jours et la condescendance affiché par cette pseudo professionnel…
      Elle trouve le temps de ce moquer, de cette personne, avec sa collègue …
      Elle l’a rabaisse inutilement, en décidant arbitrairement que son cas n’est pas grave, mais sans l’écouter…
      Je veux donc bien entendre les gens qui ont envie de la défendre comme @Pipo, qui doit être de la profession, ou qui connais des gens qui en bavent au SAMU, mais pourquoi défendre une personne qui visiblement n’a rien a faire la et qui en plus se fout des gens dans la souffrance.
      Je pose juste une petite question:
      – Avez vous envie que l’un de vos proches ou même l’un de vos enfants soit confrontés a ce genre de personne dans un moment pareil?

    • John07
      Habitué•••••
      Inscrit le 12/05/2017
      623 pts

      De part son métier, et qu’importe le ton que celle ci emploie, l’operatrice n’est pas censé lui demander ses symptômes? cela ne fait pas parti de son « protocole »???
      D’accord que des fois tu peux en avoir marre et prendre un ton plus dur mais cela ne dois pas empêcher d’être prefessionnelle.
      C’est grave là ce qu’elle a fait…

    • Tum20
      Invité

      Je suis medecin, je fais des gardes de 24h, nous sommes formés à toujours penser à la pire des situations pour pouvoir l’eviter. Le ton employé et les questions qu’elle pose ne sont en rien professionnels. Oui la majorité des gens qui vont aux urgences ou qui appellent le samu n’ont pas d’urgences vitales, mais on ne peut pas prendre en charge des patients en se basant sur les probabilités. Les infarctus du myocarde ne sont qu’une faible probabilté des douleurs thoraciques par exemple, mais toutes les douleurs thoraciques sont explorées comme si c’etait un infarctus. Cette dame est indéfendable.

    • Why
      Invité

      C’est un peu comme aux urgences de l’hôpital, si tout ceux qui y venaient pour un simple rhume allaient chez le médecin traitant, alors les vraies « urgences » seraient prises en charge correctement. Pays d’assistés qui déposent plainte sans se remettre en question… c’est notre système qui nous fait crever!

  5. Anonymeu
    Invité

    Pour la petite histoire, « Naomi aurait d’abord contacté la police, qui aurait transmis son appel aux pompiers.
    Ces derniers ont ensuite appelé le Samu qui lui a, à son tour, recommandé de contacter SOS médecin qui lui-même a fini par rappeler… le Samu. »
    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/des-questions-apr%C3%A8s-la-mort-de-naomi-d%C3%A9c%C3%A9d%C3%A9e-peu-apr%C3%A8s-un-appel-au-samu/ar-AAwXe5l?li=BBoJIji&ocid=mailsignout

    Donc des deux femmes qu’on entend, la première est des pompiers, elle transfert l’appel à la deuxième qui est une SAMU .

  6. Sebouch
    Invité

    Ils la virent quand cette standardiste inutile ?
    Mais bordel mais qu’est-ce qu’elle dans la tête??!!!
    Elle a cru qu’elle travailler comme videur d’une boîte de nuit ou quoi putain de grognasse, sort pas de chez toi, cache toi sinon tu risque de finir comme la phrase que t’as aimé répéter au moins deux fois. Branleuse

  7. Nope
    Invité

    Ce qu’a fait cette agent est évidement inadmissible, mais est ce que les responsables ça ne serait pas les milliers de personnes qui tous les jours appellent le samu, les pompiers ou vont aux urgences pour un nez qui coule ? Ce que je dis là, tous ceux qui bossent dans le milieu de la santé savent de quoi je parles…

    • Frolou
      Invité

      Juste une petite mise au point à tous les quidam ou autre « journalistes » (qui n’en ont par ailleurs que le titre…), une fracture tibiale voire une luxation du genou notamment chez un sujet jeune implique un mécanisme violent. Or toute fracture ou luxation (en particulier le genou) est à risque vasculaire ou neurologique par embranchement et/ou dissection d’artères terminales… et par conséquent d’ischémie et de nécrose du membre à l’extrême à court ou moyen terme. Réduction de la fracture ou pas, ce risque est causé avant tout par le traumatisme initial à savoir celui d’un mec qui a tenté une figure à la con sur un trampoline.
      Ce n’est pas parce qu’un avocat ou des journalistes relaient l’information ou portent l’affaire en justice qu’une erreur médicale est forcément commise. De même ce n’est pas en répétant un mensonge qu’on en fait une vérité. Si vous vous sentez à l’aise pour porter un jugement sur ces affaires sans avoir accès à l’ensemble du dossier médical et surtout sans avoir aucune connaissance médicale au demeurant, grand bien vous fasse.

  8. Guitariste
    Invité

    Sachez messieurs que dans les années 1980 les standardistes etaient encore des medecins mais pour des ecomonie le gouvernement en place a les remplacé ( un médecin ne peut , par son serment d’Hippocrate, ne pas porter assistance ) . C’est personnes peuvent maintenant vous revoyer chez vous s’il estime votre mal trop faible … Et pour les anomynes gaucho de base qui pleureniche dans leur ignorance …le gouvernement était celui de Mitterrand votre maître à tous .
    Ce fait divers, c’est tout les jours chez les plus de 70ans

  9. Zaa
    Invité

    J’ai vecu la meme chose il y a qq années, le samu m’oriente vers sos medecin qui m’oriente vers les pompier qui m’oriente vers le samu … j’avais eu plusieurs crises deja et sejour a l’hopital (tres forte douleur au ventre), traité d’alcoolique et de simulateur (aux urgences), qq heures dans le couloir et dehors, la 3e fois, tout le monde refusant de venir (pour changer), je me suis trainé au sol pour aller sonner chez un voisin qui m’a emmené. Cette fois j’ai eu la chance de croiser un specialiste dans les couloirs, j’ai une place une echo, verdict : vous restez, il faut operer d’urgence ! Ablation vesicule qui etait deja necrosé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: