Des étudiants de Tolbiac expliquent pourquoi ils ont bloqué leur université

58

Des étudiants de l’Université Paris 1 ont réalisé une auto-conférence pour expliquer pourquoi ils ont bloqué le campus de Tolbiac. Ils ont exposé leurs nombreuses revendications. Le site de Tolbiac a finalement été évacué ce matin par une vaste opération de police.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

53 COMMENTAIRES

  1. Apriorix
    Invité

    Le problème c’est que souvent il y a des personnes avec des idées et ds actions justes à la base. Mais à un moment ce sont les idiots et les punks à chien qui débarquent, et là ca devient nimp

    • Anonyme
      Invité

      Sûrement car ceux qui devraient prendre le relai ( en votant avec esprit critique, en consommant en accord avec ses idées et pas seulement en fonction du prix… ) en fait, ne se bougent pas…Préfèrent rester dans un confort illusoire…

    • Anonyme
      Invité

      Pas faux Grup mais ce que tu oublies c’est que pas mal d’utilisateurs de ce site sont justement pro droite, extrême droite, pro réac, de sensibilité tout sécuritaire//répression….Il n’y a qu’à regarder les commentaires dés qu’il y a une vidéo qui touche à la loi, la sécurité, la violence… ( il n’y a pas que du troll c’est sûr, ça sent bien le 1er degré …)
      Je me demande toujours si ce sont des personnes âgées ( qui forment une part importante de cet électorat ), des jeunes sensibles aux discours populistes, du travailleur qui galère, des familles qui passent leur temps à avoir peur de tout et de rien car abreuvés aux infos anxiogènes…
      Je serai vraiment curieux…

    • Anonyme
      Invité

      Pas faux Grup mais ce que tu oublies c’est que pas mal d’utilisateurs de ce site semblent être justement pro droite, extrême droite, pro réac, de sensibilité tout sécuritaire//répression….Il n’y a qu’à regarder les commentaires dés qu’il y a une vidéo qui touche à la loi, la sécurité, la violence… ( il n’y a pas que du troll c’est sûr, ça sent bien le 1er degré …)
      Je me demande toujours si ce sont des personnes âgées ( qui forment une part importante de cet électorat ), des jeunes sensibles aux discours populistes, du travailleur qui galère, des familles qui passent leur temps à avoir peur de tout et de rien car abreuvés aux infos anxiogènes…

    • @Anonyme « pas mal d’utilisateurs »… tu oublies aussi que ces personnes ont tendance à plus commenter que les autres et peuvent laisser une impression de surreprésentation.

  2. remet100balles
    Invité

    Ah ouais, quand même!
    Ben moi j’ai voté que j’allais bloquer mon trottoir parce qu’il est plein de chewing gums et de merdes de chien.
    Et je le libèrerai quand les balayeurs auront été augmentés et quand Trump & Kim Jong-un se feront la bise
    Je me fais un masque ridicule en papier journal et je démarre mon facebook live

    • Breuh
      Invité

      Salut, t’as pas un bout de jardin ? Je voudrais venir m’installer, planter 3 patates pour mon « projet d’agriculture alternative ».
      En échange je te soutiendrai dans ton combat ! Résistance ! Résistance !

    • Anonyme
      Invité

      Ouai mais en attendant tu fais ton ptit metro boulot DN dodo quotidien pour gagner 1500 par mois (gngngn jtouche 2000 jmen bats les couilles). Ça te fait chier qu’il y est des gens qui se bougent pour de convictions (bonnes ou mauvaises) pendant que t’es incapable de changer ton taf qui te fait chier.

  3. Marco
    Invité

    des enfants bien nés avec des idées anarchistes qui vivent dans le confort de chez papa maman

    • Anonyme
      Invité

      Ils sont un paquet à ne pas savoir en fait…
      Ah les préjugés…Quelle merveilleuse façon pour le cerveau de résoudre de façon rapide et à faible coût énergétique tous les problèmes…
      Réfléchir ça coûte c’est certain, c’est fatiguant même…Mais ça aide aussi…

  4. Anonyme
    Invité

    j’ai pas compris le lien entre l’occupation de la fac, la démission de macron, le soutien au peuple kurde…
    en fait c’est un montage de bouts de phrases ?
    si ça l’est pas, leurs revendications ne sont (vraiment) pas structurées.

    • Anonyme
      Invité

      Clairement sur le fond il y a sûrement beaucoup à dire sur le fonctionnement de notre société et les solutions que nous pourrions trouver pour  » vivre mieux  » mais la forme laisse un peu à désirer et je ne parle pas des masques et du chien…

  5. Rrrr
    Invité

    Qu’ils commencent déjà à bosser et cotiser avant de la ramener ! Mais vu qu’ils ont saccager leur campus ça va pas les aider…l’année prochaine c’est les mêmes qui pleureront parce que y a pas assez de moyens dans les Facs, forcément quand tu dois mettre des centaines de milliers d’euros dans une réfection !!!

  6. 8
    Invité

    J’ai participé à un blocus de ma FAC aussi, y a 20 ans. Nous étions contre la participation du secteur privé dans les attributions de diplômes de certaines filières. En gros il voulait faire des IUT de partout… Et c’était pas possible de laisser l’argent pisser sur Diderot !!! Ah ca jamais !
    C’était un vrai combat. Mais le plus dur dans la lutte c’est de se farcir le chaos des divergences d’opinion aux AGs
    Et je voudrais féliciter ces jeunes qui ont poussé le concept un peu plus loin que nous, parce que nous déjà ont avaient ramené des crêpières à la fac et ca c’était cool, mais il manquait les masques pour compléter l’esprit de mardi gras !
    Ah jeunesse !!!
    PS: je garde un très bon souvenir des parties de Tekken sur l’écran géant de l’amphi.

    • 8
      Invité

      Ce sont des jeunes en mal de révolution… A la recherche d’idéaux !
      Je préfère en rire que de considérer le coté totalement pathétique de leur démarche, parce que ce coté pathétique me renvoie également aux carences de notre société.
      Quand je parle de mes années FAC, il me reste de l’émotion, mais c’est sur ! On était de vrai couillon. On était insouciant.
      A tort ou a raison, aujourd’hui j’ai muri, et n’ai plus le luxe de critiquer le système. Par contre j’y ai trouvé une place active et épanouissante (à ma petite échelle). Mais la réalité c’est que la société, elle n’a pas tellement évoluée ou bien alors se retrouve confronté à des problèmes plus complexes.
      Heureusement notre avenir n’est pas individuellement défini par notre cursus universitaire. Et oui, nos opportunités d’étude sont fantastiques en France.
      Mais il existe toujours un dur fossé entre notre jeunesse estudiantine et la vie professionnelle.

  7. Batman
    Invité

    On se casse le cul à cotiser pour une école gratuite et qualitative qui rivalise enfin avec les écoles de commerces et autres, qui donne la chance aux plus démunis tout ça gâché par des crétins qui ne cherchent qu’à contester quoiqu’on leur dise (certes c’est culturel, mais c’est incroyable comme ça ne va jamais en France. On nous donne la main, on prend le bras).

    Je pense que c’est une bonne chose de virer les branleurs de facs qui touchent des bourses juste en étant inscrits. Ca se mérite le savoir, et la sélection n’est pas en fonction du portefeuille.

    • Antarope
      Invité

      @ Batman

      Tu n’as pas compris que c’est justement parce que tu te casses le cul pour cotiser pour uen école libre que ces jeunes se bougent. Ils dénoncent un système qui ne les impactera pas eux mais les prochains.
      S’il n’y a pas eu de mouvement de ce type par le passé, nous aurions des universités à l’américaine et tu devras payer 50 000 dollars par an pour avoir des chances d’avoir un diplôme correct. Tu passeras ta carrière dans un MacDo en suppléant aux frites au bout de 20 ans comme le ricain moyen qui rêve d’un système comme le notre.

  8. Wax
    Habitué•••••
    Inscrit le 03/12/2016
    773 pts

    Pourquoi sommes-nous masqués ?
    (parce que sinon, mes parents vont me défoncer)

  9. grain
    Invité

    tu peux parler autant que tu veux dans ce pays c’est pisser contre le vent

  10. zeze
    Invité

    « on veut la démission de Macron… »
    « Le site de Tolbiac a finalement été évacué ce matin par une vaste opération de police. »

    :lol: :lol: :lol: ISSOU

    • Anonyme
      Invité

      Avec les leurs aussi puisqu’ils paient la TVA, les charges sociales eux aussi lorsqu’ils bossent en parallèle…Encore de l’argument populiste à la va vite…En réfléchissant comme toi je pourrais te dire :  »
      pourquoi tu paies tant que ça ? Balance ta feuille d’imposition tiens pour voir ? Tu touches des APL, autres aides sociales ? Tu défiscalises combien en fait sur tes impôts par an…? « 

    • Chris
      Invité

      Budget de l’éducation nationale en France : 140 milliards d’euros par an. C’est un fait, ça n’a rien de populiste. Et pour tes autres questions, commence par signer tes commentaires, après on verra, cher Anonyme.

    • TupaiescombiendimpotsChriss?
      Invité

      Je ne vois pas le rapport…Entre le budget de l’enseignement scolaire qui représente 13 % du budget et le populisme, le fait d’être anonyme et d’autres éventuelles questions…
      En revanche, le rapprochement que tu effectues avec  » nos impôts  » : cad nos impôts ? Qui est inclus ? Tout le monde ? Car tout le monde paye la TVA, ou alors uniquement ceux qui travaillent ? Mais alors parmi les travailleurs, lesquels ont le droit de faire parti de  » nos impôts  » puisque certains personnes qui travaillent ne paient pas d’impôts; d’ailleurs de quels impôts parles tu : des directs , indirects, sur le revenu, fonciers, sur les dividendes….Bref je maintiens le fait que tu utilises une phrase toute faite pour condamner cette vidéo, procédé populiste classique, où tu englobes des gens pour en discriminer d’autres, pour déformer la vérité, sachant que tu n’apportes aucune précision ni sur la vidéo, ni sur les impôts en question et encore moins sur ta propre situation pour l’ouvrir…
      Le tout avec le petit ton paternaliste qui donne envie de te coller des claques si on t’a sous la main….

  11. gg
    Invité

    exigence, prise en otage de batiment, violence physique / morale et dégradation, pour moi c’est du terrorisme….

    • gg
      Invité

      crime contre l’humanité ? non pas jusque la, c’est pas non plus Staline qui a tué 20 millions de gens…je relativise !
      Quand on est pas foutu de regarder une définition dans le dico on la ramène pas sur la maturité…

      Définition:
      Le terrorisme se rapproche du concept de guerre ou de guerre civile. Ces notions partagent le caractère des actes d’extrême violence, et sont motivées par des fins politiques, idéologiques ou stratégiques.

    • Anonyme
      Invité

      T’as raison tous les étudiants sont condescendants en allant par là on pourrait presque ( presque je dis bien ) penser que t’es homophobe au vu de l’insulte que tu emploies…
      Ah elle est belle la France des 15 % … Ah non c’est combien maintenant ? 20 -30 ? 40 peut être quand je lis les commentaires aussi débiles que le tiens…

    • Anonyme
      Invité

      C’est bien connu, étudiants = condescendants et utiliser le mot  » tarlouzes  » n’implique pas du tout une connotation homophobe…Mais alors pas du tout…Là encore du grand commentaire…Un futur prix Nobel de la paix c’est certain…

  12. Antarope
    Invité

    Belle jeunesse, pleine d’espoir et qui ne se laisse pas faire. Cette fierté de savoir qu’ils ne sont pas dupes des conneries de nos politiques. Bravo !

  13. Nicolas
    Invité

    Vous remarquerez que les enseignant universitaire ne sont pas du coté des étudiants.

    J’ai fait 8 ans de FAC, un amphithéâtre de 1ere année, c’est par exemple 400 personnes les premiers jours, 200 personnes en cours d’année, 100 personnes en fin d’année, avec en général 25% de ce beau monde qui atteignent la licence.

    On voit bien qu’on peut gagner de la place, en sélectionnant grossièrement au pré-alable.
    Ben oui, quand tu as fait Bac L, et que tu a 2/20 en biologie, on peut se douter que tu va échouer en médecine non ? C’est ça la sélection universitaire, puisque le bac ne fait plus cette sélection.

    Donc voici des étudiants qui se battent contre cette sélection, que je crois bénéfique.
    Puis non, c’est pour virer macron, soutenir les Kurdes.
    Aider les cheminots (??)
    Sauver la France!
    Il ne manque plus que « vive l’extreme gauche » en fin de discours.

    Tout cela est évidemment une action opportuniste (organisée par les syndicats de gauche) suite aux différentes
    grève, d’en rajouter pour faire tomber Edouard Philippe.
    Mais là je pense que l’opinion publique ne suit pas.