Un passager viré de force d’un avion United Airlines à cause du surbooking (Chicago)

76

A l’aéroport de Chicago, un passager d’un vol United Airlines a eu une très mauvaise surprise lorsque des agents sont venus lui signifier qu’il devait quitter l’avion alors qu’il était déjà assis. Le vol était en effet surbooké et la compagnie avait besoin de 4 places pour ses employés. Elle a donc proposé 400$ puis 800$ ainsi qu’une nuit d’hôtel gratuite mais personne n’a accepté l’offre. Le tirage au sort a alors désigné un homme qui a refusé de quitter son siège, des agents sont venus l’expulser de force. La scène a provoqué une vive polémique après sa diffusion sur les réseaux sociaux.

Partager sur Facebook

TOP COMMENTAIRES

  1. crayon

    J’en connais un qui va se faire des couilles en or en portant plaintes!

  2. melpheos

    @anonyme : tu ferais bien de te renseigner un peu plus avant de dire des conneries. Il était dans l’avion hors le règlement de cette compagnie d’aviation précise qu’on peut te refuser l’embarquement (justement pour éviter ce genre de situation) mais certainement pas de te débarquer de l’avion.
    D’autre part, les personnes qui devaient monter étaient « comme par hasard » de cette société.
    La personne éjectée est médecin et avait des consultations.
    Bref tout ça pour dire que tu souffres du syndrome de la lopette

29 COMMENTAIRES

    • Anonyme
      Invité

      ho les bisounours ! entreprise privée, quand tu achètes un billet, tu acceptes les conditions de vente, et le fait de laisser ta place en cas de besoin ça en fait partie. Que ça choque ou pas, c’est le règlement d’une boite privée. Si t’es pas d’accord avec ça, tu achètes ton billet ailleurs.

    • melpheos
      Invité

      @anonyme : tu ferais bien de te renseigner un peu plus avant de dire des conneries. Il était dans l’avion hors le règlement de cette compagnie d’aviation précise qu’on peut te refuser l’embarquement (justement pour éviter ce genre de situation) mais certainement pas de te débarquer de l’avion.
      D’autre part, les personnes qui devaient monter étaient « comme par hasard » de cette société.
      La personne éjectée est médecin et avait des consultations.
      Bref tout ça pour dire que tu souffres du syndrome de la lopette

  1. Geralt de riv
    Invité

    C’est vraiment prendre les clients pour des cons car l’embarquement avait déjà été fait, donc ils n’avaient pas le droit de virer les personnes.

    Surtout que les 4 employés auraient très bien pu être installés sur les strapontins ou petits lits réservés pour le personnel de l’avion. Dans presque tous les avions de ligne, il y a un espace pour le personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:roll: :cool: :razz: :kiss: :o ;-) :!: :oops: :shock: :cry: :???: :sad: :grin: :arrow: :idea: :mrgreen: :lol: :twisted: :| :vomit: :smile: :x :?: :evil: